Quand je suis dans une grande surface, j’ai souvent besoin de m’arrêter deux secondes pour essayer de me souvenir où se situe le rayon dans lequel se trouve le pot de cornichons que ma gloutonnerie convoite. Pourtant, je ne connais jamais aussi bien le magasin par-coeur que quand je croise quelqu’un que je connais. Tout d’un coup, je me transforme en champion de l’orientation pour éviter le small-talk. Le cerveau est fascinant.

Alors, on fait ses petites couuuuuuurses ?

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire